Rechercher
  • cesarloubard

ABSL & Size Pier "Chaines et Dénuement" Vinyl Release on Myst Label Interview


En 1 mois le nombre de dépressifs a doublé en France, 50% des travailleurs déclarent être en détresse psychologique et 41% de télétravailleurs souffrent d’isolement. Ces derniers mois ont poussé la multiplication d’états dépressifs chez nos chers concitoyens causé par un épuisement émotionnel général. Comme une fatigue des sentiments ? Un abandon des sensations ? Une forme de Soma secrété par l’homme tout seul ?

Mais bon, chers lecteur.rice.s, je ne suis ni sondeur IPSOS ni Aldous Huxley et vous avez raison de vous questionner sur l'utilité d’énoncer toutes ces jolies statistiques anxiogènes.


La première track de “Chaines et Dénuements”, composée par ABSL s’appelle “Angoisse” et représente bien le flottement général émotif des personnes concernées par les chiffres énoncés précédemment. Étymologiquement angoisse vient de : angustia resserrement, d'angustus, étroit, lequel vient d'ango, serrer. Et oui, on est évidemment à l’étroit chez soi, l’étau toujours plus se resserre et immanquablement les taux de sérotonine baissent aussi. L’incompréhension, le sentiment d’impuissance, le changement continu et les médias qui matraquent offrent tristement à l’angoisse une place au premier rang du spectacle vivant des sociétés.


Théorisé philosophiquement par le danois Kierkegaard dans son ouvrage "Le concept de l'angoisse", sa définition s’équilibre entre psychanalyse et philosophie existentialiste. L’angoisse s’exprime uniquement en soi, en conscience propre, en créant une multitude de possibilités contradictoires qui rendent l'âme impuissante et perdue, menant inévitablement à un état de stress et de tristesse.

Mais ce sentiment est avant tout une expérience, symbolisant une forme de passage, une manière de grandir et d’évoluer. Questionnant l'Être et autres questions existentielles, elle est une métaphore de l'apprentissage et de la connaissance de soi, utile car essentielle à notre développement. Elle est, de facto, une façon intense d’explorer sa conscience et donc de s'explorer soi-même.


Evidemment, l’angoisse prolongée est l’ennemi de la raison et du bonheur, et s’y condamner représenterait une forme de suicide de l’être. Comme une aventure, comme un voyage, il faut savoir rentrer à la maison un jour pour que son apprentissage en soit des plus bénéfiques. Jeter un oeil à la seconde track d'ABSL ;)


Quel sublime choix de la part de Mélissa, la fondatrice de Myst et du nouveau label, d’avoir choisi "Chaînes et Dénuements” comme nom pour cette première Vinyl Release! Avec le sentiment constant d’être enchainé, le dénuement se fait attendre ou attend surement d’être provoqué. A chaque époque son angoisse, à chaque époque ses chaînes mais c’est toujours à chacun d’en trouver le dénuement.


En attendant les 2 talentueux producteurs, compères et amis historiques de Myst nous livre une superbe interview.

J’ai eu personnellement un petit coup de coeur pour Kinderheim de Size Pier, j’espère qu’elle vous plaira aussi!

!Info pour commander le vinyl en fin d’article!



ABSL & Size Pier pour Radio Loubard






Hello Size Pier et Absl! Très heureux de vous recevoir pour parler de vous et de cette excitante release sur la première sortie vinyl de Myst. Comment se passe ce second confinement ? Par rapport au dernier ?


SP: Il est personnellement bien plus différent que le premier durant lequel je m’étais concentré sur la production. Aujourd'hui je suis en formation de développeur web. Ce deuxième confinement me donne pour le coup l’opportunité d’apprendre de nouvelles choses. D’ouvrir un peu mes horizons.


ABSL : Moins stressant que le premier pour ma part, qui lui était la mise en bouche. On était plus ignorant face au Covid-19, donc avec plus de craintes. Après j’ai quand même eu la chance de le passer dans une collocation ultra fun avec une partie de mes meilleurs amis et mon amoureuse. Mais celui-ci a son lot de troubles psychiques : Quand est-ce que ça va finir ? Notre état va-t-il devenir un état autoritaire ? Mais je garde le sourire, je compose à fond, je fais de la poterie et je perds du poids. Y’a pire.


Même si vous avez déjà fait des sorties vinyles, c’est le premier que vous partagez ensemble et sur un label un peu spécial! Pouvez-vous nous parler de votre relation ensemble ainsi qu’avec Myst ?


ABSL : Myst c’est des amis proches avant tout, et des amis qui savent faire la fête !

Avec Flo c’est un amour partagé déjà avant Myst. Cette sortie, c’est un peu la suite logique, elle a vraiment un aspect intime et marque d’une pierre blanche une période personnelle faite de belles rencontres.


SP : En fait, nous nous sommes rencontrés pendant les soirées Champ Libre et le coup de foudre s'est vite fait ressentir. C’est un plaisir de partager un vinyle avec un très bon ami et un artiste qu’on admire aussi musicalement, en plus sur label Myst qui est un peu une deuxième famille et pour qui nous avions joué tous les deux lors de leur tout premier événement en 2017. C’est un vinyle assez symbolique.






Les univers convergent sur les tracks et je trouve ça assez logique de profiter du format split pour le sortir. Il y a une certaine cohérence entre les tracks avec malgré tout des styles différents. Quelle est l’histoire de cette sortie ?


SP: Cette sortie, c’est tout d’abord la retranscription des soirées Myst avec nos mots, nos notes. Après la complémentarité c’est fait tout seul, on a pas vraiment réfléchi à ce que nos tracks soient cohérentes. Ce qui rend la sortie un peu magique.


ABSL : Comme le dit Flo c’est clairement un rappel à la première soirée Myst : Chaînes et Dénuement. J’imagine que la cohérence est aussi due à notre milieu culturel partagé et à la réflexion poussée avec Melissa sur ce qu’elle voulait pour représenter de manière physique ses événements.



Size Pier, Kinderreim est une track très riche, complexe avec différents “actes”, qu’as tu souhaité créer à travers ces passages ?


Il y a 3 actes bien définis dans ce morceau. L’intro donne l’effet d’un murmure, comme ci on entendait la track au loin sans être encore rentré dans la pièce, avec un espèce de kick vaseux ou l'on ne discerne que les infras basses. Quand le kick arrive, la musique retentit alors enfin clairement et pleinement, comme si nous n’étions plus loin mais bien les deux pieds dans la salle. Le break, quant à lui, laisse présager un instant pénible, angoissant, sans mauvais jeu de mot. Puis enfin, lorsqu'il s’arrête, c’est l’heure de l’apaisement, l'arrivée du synth sonne clairement des notes de soulagement.





Pour les non-germanophones, l’histoire des vocals est assez spéciale! Pourrais-tu nous en révéler les secrets ? Serais-ce un message subliminal ?


C’est un poème Allemand raconté par ma copine. Je vous laisse le déchiffrer peut-être que certains reconnaîtront.


Absl, pour Angoisse, c’est un voyage d’émotions différentes, une odyssée particulière avec une dimension assez cosmique! J’ai trouvé la track particulièrement intéressante sur beaucoup de points et assez intrigante. Quelle est l’histoire derrière ce nom particulier et derrière la composition pure ?


Malheureusement ou pas, c’est l’incarnation même de mon état mental, très bouleversé pendant plusieurs mois. Grossièrement une dépression qui a accentué toutes mes insécurités et a démultiplié mes crises d’angoisses. C’était assez invivable et très violent.

J’ai vraiment chercher un exutoire dans la composition, une manière de retranscrire mes états :

L’intro avec ce synth qui prend le dessus sans être dans les temps est pour le sentiment de vertiges dans l’angoisse. Quand le drop arrive c’est forcément la colère, celle qu’on a contre soi. Le break retranscrit plus la mélancolie. Je trouve ce passage assez beau, il me donne envie de pleurer et d’hurler en même temps. La fin résume un peu la suite de la crise d’angoisse, quand elle dépasse la réalité et devient assourdissante, cette impression que notre tête va imploser.


J’ai passé beaucoup de temps sur le sound design, je suis vraiment fier du passage aux alentours de 5:45, ce passage « nausées » fait exclusivement à partir du kick originel et de multitudes d’effets (echo, amp, EQ, chorus etc…). Le synthé du break avait un rôle clairement thérapeuthique, je l’écoutais sans cesse pour rester dans un état mélancolique, plutôt que me faire submerger par une autre crise.


Bon c’est glauque tout ça, mais tout à bien changé, je suis très loin de tout ça maintenant hahaha




Qui contrebalance et amène une forme de dualité avec “Elance-toi”! C’est sympa d’avoir 2 états d’esprit différents! On ressent clairement le côté juste de l'efficacité. J’imagine que tu l’as composé dans un état d’esprit différent de “Angoisse” non ?


Oui, complètement différemment !

Composé en plein premier confinement, j’avais envie de me challenger un peu, et de mettre en avant ce que j’aime dans la composition : sound design, écriture (plusieurs parties), mais aussi de faire un morceau beaucoup plus club, plus précis et efficace.


J’allais mille fois mieux que des mois auparavant et je ressentais ce besoin profond de danser et de faire danser les gens. Je pense que c’est un de mes tracks les plus abouti avec tout le coté sound design, s’en en faire trop pour une fois pour combler mon manque d’originalité haha. J’ai eu plusieurs phases notamment avec le vocal qui rend le morceau assez sexy et plus deep. Vocal chopé d’ailleurs sur un ITW d’Aphex Twin !


Je suis content du résultat mais j’espère faire encore mieux sur les prochaines sorties.





Et alors Size Pier, tu ne te sépares visiblement pas de la poésie allemande….On ressent clairement l’influence Brecht, Goethe et Heine version techno haha ! “Der Vers” dont le synthé installe un sentiment de grandeur mérite plus d’explication. Tu pourrais nous parler de cette track ?


J’aime beaucoup le synthé !! Mais ça a été un track long a sortir, pas trop easy to go. Mais j’en suis très content au final.



Avez-vous eu l’impression de voir une évolution ou un changement dans la manière de concevoir et produire ces tracks par rapport aux précédentes releases ?


SP: J’ai ressentie cette release comme un accomplissement de nouvelles techniques et de sonorités.


ABSL : Comme je le dit plus haut, j’ai un désir de faire danser les gens beaucoup plus poussé qu’avant. Avant je voulais juste faire des choses violentes avec de “l’âme”.




Quelles sont vos attentes dans cette situation particulière par rapport à cette sortie ?


ABSL : que les gens les gardent assez en tête, et dansent dessus après le Covid-19 haha. Ça reste frustrant de faire des tracks qui pourront être oubliés avant même qu’on ne puisse danser à nouveau.


SP : Difficile d’attendre quelque chose de précis. Nous sommes dans l'inconnu. Qui dit nouvelle sortie dit normalement nouvelle tournée. Là, nous ne savons pas quand nous pourrons rejouer un jour.. J’espère juste que la sortie sera appréciée et qu’elle apportera de la lumière sur le nouveau label de Myst.



Est-ce que vous pensez que ce changement des règles dans le milieu de la musique va amener à une évolution particulière ? Quelle direction devrait ou pourrait prendre cette industrie selon vous?


SP : Je ne pense pas que ça va changer grand-chose. Il va y avoir une effervescence au début quand nous pourrons refaire la fête et danser ensemble. Et on va retomber dans les bonnes habitudes du passé.


ABSL : On reprend vite les mauvaises habitudes.. Malheureusement.


@sizepier


Est-ce que d’un point de vue personnel, cette époque a pu changer des choses ? Dans votre manière d'écouter de la musique et d’en créer ?


ABSL : J’écoute beaucoup moins de techno qu’avant, forcément, tes amis ne viennent plus chez toi le vendredi soir avant de sortir ou autre. Mais sinon j’écoute toujours autant de musique chez moi avec ma copine.


SP : J’écoute beaucoup moins de musique électronique qu’avant !! Je suis plus en recherche perpétuelle de nouveaux morceaux. Quand je joue chez moi ou que je prépare des sets, je ne ressens plus la musique comme avant. Préparer un podcast avant était plus de l’ordre de la corvée. Il n’y a pas l’alchimie que l'on peut avoir en club. Il manque ce petit quelque chose. Maintenant quand j’enregistre un podcast, je frissonne d’envie de jouer devant une foule. J’ai des souvenirs de moments magiques qui remontent. Le manque est bien présent.



Absl par @alexandredesmidst


Le monde de la techno se veut supposé avant-gardiste dans la diffusion d’idées et de valeurs. Ressentez-vous cette notion et ces avancements actuellement ? Qu’est ce qui pourrait changer ?


SP : Je pense que les soirées techno sont un reflet de notre société. Et je pense que ce qui doit changer est semblable. La place de la femme…. Le capitalisme dans ses grandes lignes etc..


ABSL : En majeur partie ce milieu social-culturel se démerde pas trop mal, mais encore trop de racisme, sexisme, d’homophobie et de je m’enfoutisme…


Vous n’auriez pas 3-4 artistes à nous faire découvrir ?


ABSL : alors tout ce qu’a dit le copain en dessous, mais je rajoute Quelza, Exsiderurgica et Diasiva


SP : Illnurse, Spunoff , et Exal






3-4 tracks?


ABSL :


Poison Affair – B2 (Ritual001)


Repro – Triad (EUROMANTIC006)



NN – the sky is burning from. our Hubris (ARTSX015)



Size Pier:


Exal - Floating In An Empty Space



Illnurse - Disco Terror



Spunoff - A Bump of Vacuum




Autre chose à nous faire partager (Livres, articles, documentaires, films etc…) ?


SP :

Un Livre : 1984 de George Orwell très très actuel !!

Un film : A good year - Un de mes films préférés. Une extrapolation de ma retraite.

Série : Mr Robot

Un Cocktail: Un Whisky Sour avec le mélange d’un Whisky tourbé et un iodé. Le Umami du Whisky Sour


ABSL :

Séries : Barry <3 __ The Sinner __ Ozark

Film: Border ___ Lighthouse ___ There Will be Blood



Vous voulez faire une dédicace à la Skyrock en 2009 ?


SP : Dédicace a dernièrenuit aka Ushgulli et a toute la team CANETTE [ - CAN+ ] de Verdansk. La team sur !!!!


ABSL : Je fais pas de dédicace, j’ai plus de potes depuis 2003 moi. Puis…. Lé vré sav <3




Choppe "Chaines et Dénuements ici !




MYST :

Instagram : @mystparis

Bandcamp : MYST

RA: MYST


Size Pier :

Instagram : @sizepier

SC : Size Pier

RA: Size Pier


ABSL :

Instagram : @absl71

SC : ABSL

RA: ABSL












46 vues
Join my mailing list
  • White SoundCloud Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon