Rechercher
  • cesarloubard

Cabaret Madame Arthur : Mythic Meeting (Paris)

Il est des lieux où les légendes s'appliquent comme des théorèmes.


Au pied de Montmartre dans un quartier ayant connu nombre de rêves, de fêtes, d'abus et parfois de chrysanthèmes célèbre toujours la résistance des artistes, des acteurs et actrices ayant choisi comme moyen la résistance esthétique. Madame Arthur sur ces Divans du Monde n'a rien a envié à l'autre Arthur celui de la table ronde en gardant fièrement fief sur la conquête de l'art, de l'expression et de la liberté.


Entre ses murs où les mythes se créent et s'inspirent on se sent bien, comme protégé de l'extérieur que cette grande porte rouge comme un Cerbère de l'amour, garde une créativité pure d'une beauté privilégié.


Nous avons eu l'occasion avec Anna de rencontrer Ivan, directeur artistique (hyper-actif malgré lui) et Billie l'Arme à L'oeil, personnage de l'aventure en perpétuel écriture de l'Odyssée Madame Arthur.





Meet Ivan


Hello Ivan, c'est un réel plaisir de passer du temps avec toi dans les vestiaires de la Maison ! Pourrais-tu te présenter ?


Bonjour ! Je m'appelle Ivan et je suis le directeur artistique chez Madame Arthur, mon rôle consiste à mettre en scène le spectacle du cabaret qui se renouvelle chaque semaine. Nous privilégions ici une approche sensible et humaine de notre métier, mon rôle ne s'étend donc pas qu'à la pure mise en scène mais aussi s'applique dans ma relation avec les artistes.

Je me dois d'être à leur écoute, que ce soit de leur évolutions, de leurs envies ou de leurs besoins.


Qu'est ce que vous allez chercher lorsque vous vous retrouvez en répétition avec les créatures?


Nous sommes une équipe et nous évoluons ensemble ! Que ce soit avec Mathilde Grosjean qui m'accompagne sur la D.A ou avec Alejandra qui s'occupe des costumes, nous portons notre attention et nos efforts sur la recherche d'une dynamique collective pertinente pour le show Madame Arthur.

Cela passe par le travail de chaque personnage au cours de l'histoire mais aussi de l'ajout de nouveaux décors en fonction du thème choisi.





Qu'est ce qu'un bon thème Madame Arthur haha ?


Il n'y a pas vraiment de bon thème c'est assez libre (rires) ! On peut aussi bien passer de Sheila à Diam's ou de Disney aux années 30 ! Ce qui finalement nous offre une liberté totale sur chaque show, ce choix de renouvellement peut être oppressant mais rend mon travail passionnant car constamment en évolution.

Madame Arthur a l’avantage d’être en perpétuel mouvement, on ne s’ankylose pas et le public se renouvelle avec nous, on ne verra jamais le même show et cela nous pousse à cette créativité foisonnante.





Que représente Madame Arthur pour vous ?


Madame Arthur existe depuis plus de 75 ans, Gainsbourg a commencé ici, c'est un lieu de patrimoine qui a toujours accueilli depuis longtemps les artistes trans ou travestis qui ont nourri ce lieu pendant des années ! C'est un lieu qui brise et qui maitrise les codes, que ce soit de la chanson française classique ou la pop, chaque culture a sa place ici.

On s'amuse de tous ces codes et on les enrichis par une vision ludique, par une vision nouvelle et discours nouveau, on enrichit aussi la culture française aussi finalement.



Meet Billie l'Arme à L'oeil





Bonjour Billie l’Arme à l'œil, on est très heureux.se de t’avoir avec nous aujourd’hui! Est-ce que tu pourrais te présenter ?


Alex : Qui ça, moi ou mon personnage? (rires) Billie, c’est le petit PD de Madame Arthur: petit garçon assez mélancolique à la grande voix, très onirique et très pierrot. Il y a un grand contraste entre une présence mimi et une forte voix, je voulais créer une identité un peu unique du point de vue du genre. On ne sait pas si c’est “il” ou “elle” : Bille a des moustaches mais il montre ses seins (rires). Sinon, moi je m'appelle Alex et je suis chanteuse. J’ai été prof de français avant et je faisais de la musique et du théâtre en parallèle.


Tu dirais que c’est toi qui nourris ton personnage ou c’est ton personnage qui te nourrit?


Je crois qu’il existe un vrai dialogue entre Billie et Alex. Billie m’apprend plein de choses et Alex lui en donne beaucoup aussi. C’est une liberté qui change la vie.




Ce jeu de subversion du genre, est-ce que ça résonne avec des questionnements personnels?

Je crois que par mon orientation sexuelle j’ai toujours été poussé à me questionner : en tant que lesbienne, tout est assez différent tout de même. Monique Wittig dit bien que les lesbiennes ne sont pas des femmes par exemple. Ce personnage me permet d’explorer. On porte une vulnérabilité en nous, et dire “je suis lesbienne” c’est hyper important : c’est politique.


Ça veut dire quoi être artiste à Maison Arthur et divan du monde?


A Madame Arthur et Divan du Monde, on chante en français et on reprend des répertoires qui font replonger en enfance, par exemple avec Chérie FM : c’est une culture populaire qui est très fédératrice. Il y a beaucoup de place pour cette culture chez madame Arthur : on est un peu dans la niaiserie, mais il y a aussi beaucoup de profondeur.




Et Madame Arthur, c’est pour qui?


Il y a un public très hétérogène : un public queer et LGBT et un qui découvre. Le cabinet de madame Arthur c’est un abri : ça vient aussi de l’histoire du lieu, on honore la mémoire des ancien.nes. Un spectacle chez Madame Arthur c’est un moment de joie et de festivité, dans l’affirmation de l’identité.


Au début, j’avais peur d’être une sorte de bête curieuse, devant un public hétérosexuel et curieux, mais ça peut planter une graine, les faire toucher du doigt autre chose. C'est un travail de représentation qui est très important.




Si tu devais me donner 3 mots pour qualifier Madame Arthur, tu dirais quoi?


Historique, émouvant ( ou intimiste) et drôle : c’est ça qui fait la force de nos luttes. Madame Arthur c’est le lieu parisien comme je le rêvais, sans savoir si ça existait encore.


Qu’est-ce qui te pousse à toujours te réinventer?


On ne travaille pas forcément toutes les semaines : c’est un métier merveilleux de rendre travaille à rendre un moment merveilleux : ça se nourrit de l’intérieur. On se nourrit des spectacles des autres aussi : ça permet d’entretenir une énergie entre nous dans la troupe et de penser à ce qu’on veut créer ensemble.




Quels thèmes te laissent le plus d’espace pour t’exprimer?


Chez madame Arthur, le répertoire des thèmes est moins connu mais qui fonctionne bien.La Costumière est géniale (Alejandra) et on travaille beaucoup avec elle. C’est très intéressant de chercher toujours à réinventer des thèmes qu’on a déjà fait, apprendre à les aborder différemment.


Est-ce qu’il y a un spectacle qui t’a particulièrement marqué?


Les comédies musicales d’il y a quinze jours, c’était vraiment chouette : Disney c’était plein de stéréotypes et chez Madame Arthur on s’en amuse tout en gardant la tendresse des Disney.


Un autre beau souvenir que j’ai, c’est le souvenir d’un spectacle sur Diams : c’était génial, ça m’a appris à rapper (rires).



23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout