Rechercher
  • cesarloubard

#CamilleSoulat : The Message (Marseille/Leipzig)




Hello Camille ! Comment ça va en ce moment ? J’ai cru comprendre que tu avais quitté Marseille….


Ça va très bien. Oui, j’ai quitté Marseille pour 3 mois dans le cadre d’une résidence artistique sur Leipzig en Allemagne.


Pourrais-tu te présenter ainsi que ton parcours dans l’art ?


Je suis née et j’ai grandi à Montluçon en Auvergne. Je l’ai quitté pour faire des études, qui n’avaient pas grand chose à voir avec ma pratique actuelle. En parallèle de ma formation, j’ai commencé la peinture, puis j’en suis venue au format digital petit à petit




Tu n’as pas fait d’école d’art ou de design, est-ce que tu penses que cela a pu t’apporter quelque chose de particulier ?


Je ne sais pas vraiment ce que cela aurait pu m’apporter, mais j’imagine que le fait de ne pas voir d’atelier, d’interlocuteurs ou de matériel m’a poussé à travailler davantage cela m’a aussi contrainte à présenter mon travail sur internet. Ce qui a donné lieu à des connexions très positives pour moi.


Comment pourrais-tu définir ton style ? Quels procédés artistiques utilisent tu le plus ?


Mon processus est assez instinctif et basique, j’ai une idée souvent en lien avec des choses vécues et je fais un croquis rapide sur un carnet. Je le re-dessine ensuite sur mon ordinateur. Je fais des formes de couleurs unies sur lesquelles j’ajoute des ombres et lumières par successions de couches.




Tu me parlais d’un choix de centrer ton art sur la notion de narration et de storytelling. Pourquoi choisir de prendre le point de vue d’un schéma narratif dans ton travail ?


Ce qui me touche le plus dans le travail des artistes que je regarde c’est quand j’ai la sensation qu’il me donne accès à une histoire qui leur est propre. Ce qui m’intéresse dans la narration c’est que la manière de raconter traduit un point de vue très intime. C’est aussi un moyen d’avoir une forme de pouvoir sur sa vie. J’aime l’idée de transformer les expériences pour les transmettre. Plus le temps passe et plus cette aspect me paraît important donc j’essaye en ce moment de trouver des solutions pour l’intégrer plus directement.





Il y a aussi une direction prise sur la mémoire et sur les souvenirs qui est très présent dans ton travail. Même si cette notion reste assez personnel à chacun, ton art semble pourtant être également accessibles à tous et chacun peut s’y reconnaître. C’est une volonté de ta part de chercher cet effet sur le spectateur ?


J’ai un attrait pour la nostalgie et la mélancolie depuis mon enfance, j’ai toujours aimé me re-raconter les histoires vécues, et leurs donner des allures de mythes. Donc, je pense que ce trait de caractère à naturellement déteint sur ma pratique. J’aime beaucoup l’idée que tout le monde puisse se reconnaître dans ces scènes, en insistant surtout sur le rendu de sensations, donc je fais souvent des personnages en gros plan, des détails, des mains sans visage.




Il y a une attitude face au rêve qui est également facilement identifiable dans ton travail et qui sublime “l'indéfini”. Qu’est ce qui t’attires dans cette mise en lumière du flottement du rêve et de l’imprécis ?


Travailler des matières floues est une façon pour moi de matérialiser l’altération des souvenirs, leur donner un aspect captivant, ça laisse aussi plus de place à l’imagination.


Tu as aussi l’occasion de réaliser des covers pour des artistes et tu travailles également beaucoup en collaboration que ce soit sur des projets ou des expositions. Qu’est ce que tu peux apprécier dans le fait de travailler avec d'autres artistes ?


J’aime beaucoup travailler en collaboration, déjà parce que ça ouvre sur des nouvelles possibilités , me permet aussi de sortir un peu de mes propres problématiques. Et, surtout, ça me pousse à explorer des pistes que je n’aurais sans doute pas forcément envisagé seule.





Camille dans 3 ans elle fait quoi?


Je ne peux pas me voir quelque part en particulier mais tout ce que j’espère c’est que j’aurais réussi à trouver une forme de justesse dans ce que je veux transmettre.





Tu n’aurais pas 3-4 artistes à nous faire découvrir ?


Je vous conseillerai de:

Regarder le travail photographique de Naia Combary

De suivre le compte twitter de l’écrivain Tao Lin

En écoutant « D’un Coup 26 de Simili Gum »


Et pourquoi pas de télécharger Tik Tok


Autre chose à nous faire partager ? (Films, Expos, Livres etc..)


Je viens de terminer l’essai de Melissa Broder So Sad Today, que j’ai beaucoup beaucoup aimé.

Et s’il n’était pas déjà trop tard pour aller la voir j’ai adoré l’exposition de Rachel Rose à Lafayette Anticipation à Paris. Sinon, vous pouvez toujours trouver certaines de ses vidéos sur internet.


Tu veux faire une dédicace à la Skyrock en 2009 ?


On est tous ensemble là dedans !



57 vues
Join my mailing list
  • White SoundCloud Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon