Rechercher
  • cesarloubard

#Felixita : The Message (Paris/Nice)

Pourquoi ne pas choisir le rôle que l'on souhaite incarner? Pourquoi ne pas écrire le scénario de sa vie, décider de le mettre en scène et enfin vivre pleinement la pièce de théâtre palpitante que nous offre la vie?

La vie est notre première et ultime aventure et finalement notre seul expérience concrète de ce que le verbe "vivre" peut signifier. Jouissant tous de cette exclusivité parfaite, nous ne jouissons en revanche pas tous de la même aventure. Ce don fantastique qu'est la vie nous offre du même coup la responsabilité de l'utiliser comme on le souhaite et cela n'est pas sans me rappeler, chers lecteur.rice.s une histoire et qui plus est biblique! L'histoire de la parabole des talents!


Ne prêchant aucune parole du Divin particulière et plutôt habitué à pêcher qu'a prêcher, je me permet de plagier l'évangile et de vous raconter l'histoire de la parabole des talents.

Et puisque de toute façon, la religion raconte les hommes plus qu'elle ne révèle Dieu, vous m'accorderez ce Ctrl-C/Ctrl-V de la très sainte parole.


L'histoire de la parabole des Talents est la suivante : " C’est un homme qui partait en voyage : il appela ses serviteurs et leur confia ses biens. À l’un il remit une somme de cinq talents, à un autre deux talents, au troisième un seul talent, à chacun selon ses capacités. Le premier s'en va les faire fructifier, le second aussi, et le troisième décide de l'enterrer. Au retour de l'homme, les deux premiers se présentent, ont chacun doublés leurs mises et rendent les talents prêtés par l'homme qui les félicitent pour leurs sagesses et leurs travaux. Le troisième va déterrer son talent et comme les autres, le rend à l'homme qui le conjure de paresse, de manque d'ambition et de sa peur d'utiliser son talent (un placement à la banque avec les taux actuels réservés aux étudiants sur un Livret A aurait au moins rapporté 0,7% de plus)."


Ce qu'on pourrait retenir de cette histoire c'est que nous avons tous des talents, qu'il n'y a pas de talents meilleur qu'un autre, et que la clé revient à être en mesure de les utiliser. N'ayons pas peur de montrer nos talents, de les exploiter, de les faire vivre, de les voir échouer ou de les voir grandir ! L'erreur fatale est bien évidemment de le cacher et de l'enterrer à jamais, livré à l'oubli de notre propre mémoire.


En décidant de faire le choix de vivre l'aventure Felixita, elle fructifie son talent, l'arrosant de de cascades, de centaines de fessiers, de soleil et de rêves. Ce qui demeure c'est ce qui est en mouvement, ce qui évolue vers ce qu'on souhaite être ou ce qu'on imagine être. Il faut du courage pour déclarer sa tendresse aux autres, il en faut encore plus pour se le déclarer à soi même.

Mais quand on voit Felixita, je me dis que ça vaut peut être le coup non ?



FELIXITA pour Radio Loubard




Pourrais-tu t’introduire un petit peu aux très chers auditeurs de Radio Loubard ?


Coucou tout le monde, je m’appelle Felixita, j’aime la mer, jouer du piano, danser et écrire des chansons!

Je compose, j’écris et je réalise avec la mif et du coup on s’amuse grave toute l’année.


Pourrais-tu nous parler un petit peu de ton parcours dans la musique ?


En vrai, il y en a toujours eu à la maison depuis que je suis toute petite. A Nice, on passait notre temps à traîner dans l’atelier de couture de ma mère avec radio Nostalgie en boucle : Dalida, Souchon, Claude François, Johnny … toute la team de la grande variété française.

Puis après au collège, j’étais très intéressée par les garçons et donc je me suis mis à écouter et apprendre les paroles des gros tubes rap français pour aller discuter avec eux :)


Ensuite, je monte à Paris pour faire des études de théâtre, et un accident de vélo m'immobilise.

Pendant la convalescence, je me suis dit : « est ce qu’au lieu d’essayer d’être quelqu’un d’autre tous les jours, ce serait pas le moment d’être soi même ? »


Je redescends donc dans mon sud natal, retrouve le vieux piano dépoussiéré et go tuto Youtube jusqu’à pouvoir sortir mes propres sons sur l’ordi !


Tu as réalisé toi même ton dernier clip “J’aime les gars”. Comment as tu eu toutes ces idées et que tu souhaitais transmettre à travers ce clip ?


J’ai commencé par faire des petits dessins et puis ça s’est transformé en mini storyboard et puis très vite quelques centaines de fessiers à modéliser en 3D …

C’était l’occasion d’érotiser le masculin en s’amusant !

Le tournage s'est ensuite acheminé très naturellement, on a shooté avec les copains pendant les vacances de Noel en fafa.


Le clip est une déclaration de tendresse : Arrêtons enfin de compter les points et célébrons nos différences en décidant de jouer ensemble plutôt que de se diviser.





Quelles sont selon toi les éléments qui font que la chanson de Dutronc a été modernisée ? Que ce soit dans l’apport musical et l’apport esthétique?


Du point de vue musical, c’était cool de garder le côté espiègle de Dutronc et ses gimmic. On utilisé un synthé Mellotron en y ajoutant un beat trappy qui a apporté un Flow plus 21.

On a aussi conserver les refrains classico tout en ajoutant le côté plus « parlé » aux paroles pour décrire le rapport filles/garçons et créer l’effet reverse.


Dans les années 60, les garçons allaient à la pêche aux filles et les filles attendaient gentiment! Là, on a essayé de remettre les compteurs à zéro.

Chère Jacques, on est en 2021 et nous aussi on a le droit de vous dire que vous êtes à croquer!




Penses-tu que ça ferait du bien aux hommes de se détendre et de s’érotiser un peu plus ?


Oui ça nous ferait du bien à tous !

La seule trace d’érotisation du corps masculin, c’est des statues grecques, mais depuis ça on a pas vu un téton!

On a encore jamais vu des pubs de voiture où c’est des torses qui nous vendent ça … ça pourrait sûrement ouvrir une petite porte et abolir certains piliers poussiéreux.


La question du genre est au centre des réponses désirées par notre génération. Elle est abordée de différentes façons aussi bien incisives que humoristiques. Quelle voie as-tu décidé de prendre pour parler de ce sujet ?


Je pense que les deux termes seraient : Inclusif et tendre. Ce morceau est une petite déclaration et une raillerie douce envers les garçons, c'est avant tout plein d’amour.





Est ce qu’il y aurait un appel aussi pour les meufs ?


Les langues se délient enfin, ce qui était évidemment indispensable.

Peut être que ce qui est important ce n’est plus de compter les points mais de se demander : Comment pourrait-on jouer ensemble sur le même terrain en harmonie ?


J’ai personnellement été très touché par “Belle” que tu as sorti il y a 6 mois! En fait, je me disais que c’était nos imperfections et nos erreurs qui nous permettaient de produire de l’art et qui en était la source d’inspirations majeures. Est-ce que ce serait en abolissant la dictature du beau qu’on ne pourrait pas libérer la créativité ?


La première chose à faire, ce serait de se libérer de la pression des apparences. Le plus relou dans les réseaux sociaux, c’est la fréquence quotidienne à laquelle on doit sortir et ingérer du contenu.

La beauté est partout, plurielle et les réseaux sociaux normalisent les codes esthétiques.

« Je declarerai à l’Assemblée, que j’ai le droit de m’inventer ! » c'est ce dont je souhaitais parler dans “Belle”.


Penses-tu que les réseaux sociaux, en se rassemblant de plus en plus vers une esthétique commune et contrôlée, ne tuent pas justement la partie de créativité et d’échange qu’elle était censée partager au début?


les réseaux sociaux donnent accès à énormément de choses assez précieuse et unique! Je peux voir le quotidien typique de quelqu’un de l’autre bout du monde, la blague du jour de mon rappeur préféré ou carrément le moodboard des plus grandes maisons de coutures haha!

Après évidemment, typiquement, sur la censure des tétons, le fait que ce soit un problème lorsque il appartient à une femme et pas à un homme soulève d’autres problèmes.

Je pense que chacun se doit de se responsabiliser et choisir de faire le tri, de se nourrir de ce qu’il veut et d’utiliser cet outil de la bonne manière!



Il y a un vrai côté “Nouvelle Vague” et surtout “Le Mépris” dans l’esthétique en plus d’une influence Michel Legrand du 21ieme siècle dans tes paroles. Est-ce qu’il font partie de tes inspirations ?


Oui! J’ai beaucoup regardé des comédies d’aventures à la de Broca, Lelouch ou Demy! J'aime bien le fait que ce soit toujours un héros qui parte faire des aventures avec toujours une tonne de cascades et trois louches de rebondissements.

Dans les orchestrations de Legrand c’est pareil, c’est très généreux, il y a beaucoup de couleurs et d'éléments différents, c’est à la fois riche et juste.




Tu t'inspires de ces films ?


Dans les clips on a fait des vraies cascades !

Dans Nunuages il y a un saut de 18m , le bateau piano motorisé au large, en passant par un parcours risqué sur le rebord du 8 ieme étage, sans trucage comme à l’ancienne!

Je me suis offerte des merveilleuses aventures! Même dans J’aime les gars”, c’est quand même une aventure d’être entouré de 100 culs!

Et puis, de l’écriture, jusqu’au tournage des clip, cents tout ça la véritable aventure 🤍



C’est quoi les prochaines sorties?

Pour encore plus de cascades et d’aventures le ton est donné avec le prochain clip s’appelle Cabriole qui annoncera, par la même occasion, la sortie de l’EP mi juin! Toujours en famille, bien sûr…

Je participe aussi à Culturebox sur France 4, avec un live de j’aime les gars mardi 11 mai à 8h15 ;)


Qu’est ce qui te plaît dans le fait de travailler en famille ?


Alors de un, c’est beaucoup plus facile de se disputer et de faire la paix. Il y a une certaine facilité dans le fait qu’on se comprend vite dans les références et dans les idées de chacun. Franchement, je m’amuse trop, c'est génial de partager ces moments-là .


Aurais-tu 3-4 artistes à nous faire découvrir ?


Les copains :


Klon


Fils Cara


Maxime Cassady



Mathilde Fernandez



3-4 chansons ?


« A quoi sert de vivre libre ? » Nicoletta



« Lift Yourself » Kanye West




« La chanson d’Hélène » Piccoli et Schneider




« Ça va aller » Booba x Niska




Tu veux faire une dédicace à la Skyrock en 2009?


Dédicasse au 06 tu connais


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout