Rechercher
  • cesarloubard

#Hyas : The Message

Touche française, french touch, sacrés français : Louis aka Hyas est un enfant de ceux-là, un type de vingt ans cheveux longs pull à l'envers qui a hérité de toutes ces sonorités passées. Un type qui a eu envie d'aller plus loin, à force d'expériences en Musique Assistée par Ordinateur et recherches de disques. Un peu comme les autres, mais pas exactement comme tout le monde, le résident du GROOM à Lyon a peut-être les clés pour changer l'électronique de demain





Hello Hyas, super heureux de t’avoir avec nous, Comment ça va depuis le temps ?


Yo, ça va plutôt bien malgré ces temps difficiles. Ca me fait grave plaisir de faire cette petite interview ! On est là !


J’ai cru comprendre que t’avais des problèmes d’addiction au Pastis Henri Bardouin, tu peux nous révéler les origines de ta dépendance ?


Effectivement je suis bien accro au Bardouin ! C’est parti d’une histoire de compte instagram non-officiel de pastis crée par mes potes Romanesque (bisous à eux) sur une date au Démon D’or Festival l’été dernier. Il s’est avéré que par la suite je me suis intéressé à ce breuvage et commencé à y goûter. Un bon pastis, des plantes et des épices, un truc très rafraîchissant ! J’ai kiffer, consommé, re-consommé et je me suis dis allez pourquoi pas lancer Bardouin Music pour suivre dans cette addiction. Aujourd’hui j’ai un label qui porte ce nom avec une première sortie physique regroupant des balles aux sonorités de 303 en tout genre signés Renart, Herr Krank, Aurèle, Col.J et mon pote ESBA avec qui j’ai lancé l’appellation. Actuellement on bosse sur la prochaine compilation qui devrait sortir cet été !


Comment définirais tu ton style ?

Je dirais électronique. Je pense avoir changé pas mal de styles au fil du temps, tout dépend de l’humeur et du moment également !


Tu as grandi à Châteauneuf du Pape, ça te manque pas les divines vignes ?


Je suis toujours très passionné du monde de la vigne et du vin, un peu nostalgique de celles-ci quand je reste trop souvent sur Lyon. Il faut savoir que j’’ai passé énormément de temps dans les vignes de Chateauneuf-du-Pape, que ce soit en temps de travail ou en temps de fêtes. J’y retourne régulièrement quand j’ai quelques jours de libres pour y retrouver ma famille, mes amis, l’air frais.


Tu te rappelles l’époque où ça jouer sur Numark Party Mix dans les anniversaires ou chez le daron ? T’en as fait du chemin depuis haha ! Tu reviens de temps en temps dans la région pour jouer ?


Que des bons souvenirs les Numark Party Mix haha ! Je reviens assez souvent l’été pour jouer dans les soirées organisés par mes potes de l’asso Sunflower à Carcarille, une magnifique ferme entourée de champs située en plein coeur du Luberon, best spot ever. Je redescend aussi pour mixer en after dans une cave de ouf sous les rues piétonnes de la ville d’Avignon et pour faire quelques soirées dans un domaine dont je gère également la direction artistique à Châteauneuf-du-Pape. Il y a aussi les teufs improvisés avec Axel, on sait jamais trop où on va, on branche les platines, le système son et ça part !





La production / le set dont tu es le plus fier ?


Je suis assez fier d’avoir contribué à la compilation Aggregate : Support The Fight Against Hunger sur le label Light On Earth ! C’est sortit en début de mois, composée de 7 morceaux, avec que des artistes et potes dont j’admire leur travaille ! (big up Malouane, Nathan Melja, Bwi-bwi, Aes, Sentiments). Cette compilation a pour objectif de lever des fonds pour l’association et collectif ACLEFEU, située à Clichy-sous-Bois. Celle-ci œuvre depuis le début du confinement en Seine-Saint-Denis, afin d’assurer une aide d’urgence alimentaire et hygiénique aux populations les plus démunies.


Aggregate : Support The Fight Against Hunger


Pour parler d’un set que j’ai bien retenu je dirais celui qui à été enregistré à Heat (Lyon) lors du takeover de Pinata Radio ! Ce set représente bien mon projet, mes influences, il y a de très bonnes sonorités. Trance, zouk, french boogie, trap, house j’adore mélanger tout ces styles de musiques, j’adore surprendre mon public.




Tes passions en dehors de la musique ?


Toujours très accès art et vins, j’aime peindre et boire.


Ton premier souvenir de quand tu es monté sur scène ?


Il y a 4 ans, un bon vieux B2B avec mon Axel Blanc juste avant Anetha à l’Akwaba ! Un sound-system qui cogne, un public très chaud et un ingé son qui traversait la salle en faisant des roues.


Quelle ville t’as le plus inspiré pour la musique ?


Lyon évidemment. J’y ai fait un grand nombre de découvertes musicales, d'expériences en club et en festival en assez peu de temps, ici ça se passe vite. Lyon c’est le turfu.


Qu’est ce qui te donne envie de continuer dans la musique ?


La création, la production musicale c’est vraiment un truc qui m’a toujours très attiré. Depuis que je produis, rare sont les jours où je touche pas mes machines et Ableton. C’est une passion qui se transmet et j'espère bien plus tard pouvoir le faire.


On t’as vu pas mal explosé en très peu de temps, comment as-tu fais pour en être là ? comment te sens-tu par rapport à cette évolution ?


Explosé je dirais pas ça mais disons que je suis bien déterminé à faire mon taf, j’aime ce que je fais, j’aime ce milieu. Il n’y a aucun secret. Les bons retours sur les productions et les set ça fait grave plaisir, c’est une bonne source de motivation, on à que envie de continuer et de se donner à fond après tout ça.





Quelles seraient tes influences majeures ?


Color Plus, un jeune new yorkais qui fait en ce moment que des bombes, son dernier album “Pure Energy” est une merveille regroupant des morceaux très club et footwerk, bien dans le délire New York quoi !

On se ressemble pas mal, il est très éclectique, c’est aussi bien kiffeur de RnB et de house que moi. Sa production reste pour moi une inspiration très présente.



Comment tu vis la période actuelle du confinement ?


Je le vie très bien, ça m’a permit d’avoir beaucoup de temps pour concentrer sur ma production et d’avoir quelques belles surprises, notamment pour l’avenir. J’ai hâte de pouvoir partager mes prochaines sorties !


Que penses-tu du futur, en tant que DJ, comment vois-tu le mouvement évolué notamment avec la période actuelle ?


Très difficile de voir où l’on va avec cette situation. J'espère que l’accent sera mis sur la scène locale avant de faire appel à de plus gros guest lors de la réouverture des clubs.




“De toute façon la techno/house sans (……) c’est de la merde !

De toute façon la techno/house sans une scène locale c’est de la merde !


A quoi pourrait ressembler une soirée parfaite pour toi ?


Les soirées parfaites existent déjà, elles sont à Carcarille !


Hyas dans 1 an c’est quoi ?


Un album peut-être.


T’aurais pas 3, 4 sons à nous faire découvrir par hasard ?


Saint James - Dega Deso (Clouclou Remix)



Logic1000 - Na (Feat. DJ Plead)



Tyree - Acid Over (Piano Mix)




On a commencé en parlant pastis, on termine en parlant pastis.

Axel Blanc - Tarpin de Mauresque (Feat. Hyas)




Autre chose à nous faire partager ? Artistes, photographes, musiciens etc.. ?


Je vais balancer que des comptes insta car c’est vraiment là où on peut suivre toute l’actualité d’un artiste de nos jours.


La photographe la plus talentueuse du 69 et avec qui j’ai la chance de bosser régulièrement, Juliette Valero. Elle sait mettre en valeur les choses de la vie ordinaire avec un jeu de saturation des couleurs et de la lumière, une inspiration qui vient sans doute du très bon Martin Parr.


Si il y a quelqu’un qu’il faut surveiller de très près c’est mon Axel Blanc. DJ aguerri, très bon producteur, il prépare en ce moment même quelques frappes dans son studio !


Clara Carpentier, graphiste avec qui je bosse depuis toujours, elle a commencé à faire ses propres typo et ça défonce ! C’est aussi celle qu’on appelle Islyz dans le milieu des clubs Parisiens. Beaucoup de release, beaucoup de breaks, on adore.



En plus d’être un très bon pote je considère Aurèle comme un mentor. On bosse souvent ensemble sur des prods. Résident Rinse France et organisateur des soirées Aurèle & Friends à la Rotonde, il a récemment fait des sorties sur le labels Lief Records et sur la deuxième compilation de Villette 45 qui sont tout simplement dingues ! Allez checkez !


Merci à toi Hyas pour l'interview, nous irons boire du Bardouin à ta réussite et nous allons bien évidemment suivre tes futures projets avec impatience!


TO SUPPORT Hyas :

INSTAGRAM : @_hyas

SC: Hyas

RA: Hyas


BARDOUIN MUSIC


Track Aurele x Hyas :

Hyas :



215 vues
Join my mailing list
  • White SoundCloud Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon