Rechercher
  • cesarloubard

#JohnBordel : The Message (Paris) Podcast + Introduction

L'art révèle toujours une faiblesse et c'est en cela qu'il est profondément humain. C'est également en cela qu'il s'exprime pleinement, qui s'émancipe et surtout qu'il libère. Libre à l'un d'y ressentir quelque chose qui diffère de l'autre mais avouez, chers lecteur.rice.s qu'on a peu l'occasion de s'exprimer avec nos faiblesses dans cette société. La finance, l'école et le concept de "réussite" ne glorifie pas vraiment la faiblesse, perçu comme le synonyme et le symbole ultime de l'échec.


Heureusement l'art se fait la terre d'accueil bénite de la faiblesse, la créativité est souvent une suite ou le résultat positif d'échec constructif, en constante évolution et développement.

Une fois de plus, vous vous demandez pourquoi je vous parle de tout ça et de quel droit je me verrais faire une courte éloge de la faiblesse. Vous n'êtes pas en tort et une fois de plus je me dédouble et me dédouane de toutes responsabilités en utilisant les intentions de mon invitée du jour et son personnage de John Bordel, looser sans filtre.


Devant les culs parfaits, les plages mexicaines et les peaux sublimes des influenceuses néo Dubaïotes, les dessins de John s'affirme comme unique resistants à la dictature du filtre de bonheur dont notre cher feed Instagram nous nourrit et bombarde.

Déclamant fièrement ses peurs, ses angoisses et ses défauts, la force de son travail se puise dans une sincérité devenue rare de nos jours. C'est en cela qu'elle nous touche, que l'on peut s'identifier et se reconnaitre, car comment se reconnaitre dans la perfection ?


Nous sommes tous des êtres uniques et imparfaits et nous devons faire confiance en nos défauts car en lui se cache beaucoup plus de beauté et surtout d'humanité. La perfection du design suédois, la blancheur d'une statue grecque, l'hypocrisie du corps parfait est bien ennuyant face à la diversité absurde de la vie de tous les jours. Si l'art doit être le témoin de son époque, qu'il soit honnête pour une fois!


C'est pour cela que l'art est une des choses les plus précieuses que nous possédons et son rôle aujourd'hui ne cesse de croître. C'est pour cela qu'on a besoin de John, de vous et de votre voisin pour continuer à produire, à montrer nos faiblesses et celle du monde qui nous entoure. Je montre mes faiblesses quand j'écris, John vous partage les siennes quand elle dessine et je peux vous garantir que ce podcast est un condensé de faiblesses assumées.

L'art montre nos faiblesses et c'est en cela que réside sa force.

En attendant, je suis extrêmement heureux de vous faire découvrir la personnalité de John Bordel à travers l'interview le plus "sans-filtre" que j'ai eu l'occasion de faire, j'espère de tout coeur que vous vous retrouverez dans ces histoires comme vous vous retrouvez dans les dessins de John Bordel.





John Bordel pour Radio Loubard
















372 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout