Rechercher
  • cesarloubard

#Maraboutage : The Message (Marseille)

Plutôt habitué aux harnais, aux corps retenus par le latex et au cuir brulant la peau des danseurs des soirées techno, je suis bien éloigné, au premier abord, des soirées Maraboutage. N'ayant également peu l'occasion de muscler mes hanches, faire l'expérience d'une nuit de danse avec eux équivaut à une séance émérite de cross-fit ou autres pratiques inconnues à mon pauvre lexique sportif. Car oui, le collectif ne démérite pas son nom, l'ensorcellement poussé par l'énergie collective te projete sur la piste de danse, l'envoûtement, indéniablement, transcende et transperce l'âme.

"Alea Jacta est" : Le sort en est jeté.


Les soirées Maraboutage ne respecte clairement pas les "gestes barrières", c'est même l'inverse absolu de ce sinistre mot devenu courant et placardé sur tout espaces communs. Les gens se frôlent, les sourires se figent, les yeux se ferment, et la musique laisse aux danseurs la liberté de pouvoir enfin laisser parler le corps, on danse au même rythme, soudé, uni et le mot "geste" laisse loin derrière lui le mot "barrière".

Quoi de pire, chers lecteur.rice.s que l'utilisation de ce mot partout? Ce mot maudit qui appartient au champ lexical de l'obstacle, de la cloison, de la limite?

Le racisme, la xénophobie, l'homophobie, la grossophobie sont la conséquence d'une barrière et les lieux de rencontre généralement permettent d'abolir et de franchir ces prétendus obstacles. Enlever le contact et les relations humaines à un peuple et il ne restera que la peur et tout ces "gestes barrières" tendent inévitablement à cette sinistre fatalité.

Nous aurions pu choisir "distanciation physique", on a préféré nous imposer "distanciation sociale", choix symbolique, lourd de sens et de conséquences.


Marseille et Maraboutage, c'est l'opposé de la distanciation, de l'éloignement social et du recul, à eux, à vous, à nous de ne pas oublier et de franchir ces obstacles.

Ne respectons plus les "gestes barrières", ne reculons pas, refusons la distance, rapprochons nous, communiquons, serrons-nous, partageons, échangeons. Restons fidèle à ce qui fait la beauté d'être humain et d'être ensemble, la piste de danse étant un bon moyen d'éviter l'adultère de nos valeurs et plaisirs ;)


C'est donc avec un immense plaisir et fierté que je vous laisse glisser entre les lignes de ceux qui font la vie nocturne de la ville dont l'on est tous amoureux, Marseille.


La Famille Maraboutage pour Radio Loubard


Hello La Famille Maraboutage! J’espère que vous avez passé un bon confinement ? Comment ça se passe pour vous en ce moment?


C’est la galère comme tous les gens du spectacle! On essaye d’être optimiste et d’attaquer 2021, et franchement, on sait pas où on va aller pour l’instant !

Entre les vies personnelles de chacun, tout fluctue et on est sûr de rien pour l’instant. On reste motivé malgré tout et on essaye de garder le contact avec le public, on a fait des live stream et on propose des playlists à thème.



Pouvez-vous nous faire une petite rétrospective de l’histoire de Maraboutage ?


Le noyau dur de départ c’est avec Ben et moi (ndlr Géo) sur une envie d’aller écouter autre chose, d’aller chercher autre chose et de trouver l’empreinte que l’on a maintenant. On était gavé du côté R2 rosé à 50 euros, les marseillais savent de quoi je parle.....

Ayant connu Marseille un autre jour et après un voyage, il y avait une envie de changer et d’apporter quelque chose de nouveau ou du moins de rassembler l’existant.

Tout était là et on a juste mis le nez dedans à fond!. On a commencé avec des apéros, il y avait de quoi boire et manger puis on est passé sur un format club.


Qu’est ce qui a motivé votre envie de créer Maraboutage ? Quelles en sont les valeurs ?


C’est parti d’un petit ras-le-bol et d’une envie de changer. Les valeurs c’est “Respecte les autres et ne cassent pas la tete aux autres quand tu viens faire la fête.

Aucune discrimination sur la sexualité, sur l’âge, sur les formes corporelles, le maitre mot c’est tolérance. Viens te lâcher et viens t’amuser! On peut aussi le faire autrement qu’avec l'alcool et la drogue, le but c’est que chacun prenne du plaisir en sécurité.





Vous avez apporté un certain vent de fraîcheur sur les nuits Marseille en prônant une liberté et une puissante vague d'énergie qui fait que les gens se lâchent à fond! Dans quel état d’esprit souhaitez vous voir votre public dans une Maraboutage ?


On souhaite que notre public arrive dans un bon état d’esprit et surtout pour se faire plaisir et juste faire la fête en respectant tout le monde.

On va sortir un manifeste cette année pour reprendre nos valeurs et les clarifier.

Evidemment, chacun arrive avec sa mentalité et le but c’est de créer la bonne vibe et généralement on n’hésite pas: on attend pas que les gens dégénèrent, on les sort. C’est important que les gens sachent qu’on peut être là en cas de problème. Si quelqu’un fait tb (ndlr: tarpin bordel pour les non-marseillais) c’est qu’il est stressé les gens frustré de leurs soirées. Tu peux arriver avec ces préjugés et tu peux te faire surprendre par ce qu’il se passe et c’est ce qu’on cherche d’une façon. On veut aussi déconstruire le mythe du dj qui est le prophète, les gens sont là pour la musique, et pour la fête et c’est tout !




Vous vous considérez avant tout comme une famille, qu’est ce qui vous lient et que signifient pour vous de concevoir un collectif comme une famille ?


Ce qui nous lient c’est la fête, chaque membre du collectif a un message à faire passer sur les valeurs, et chacun peut rentrer en détail les valeurs communes. Tous les membres représentent aussi Maraboutage et chacun y apporte son petit message “subliminal”.

On est un groupe, ça fait 1 an que tout s’est accéléré et on est très protecteur les uns des autres, on a cette utopie en commun : Un monde avec un peu plus de tolérance, de diversité sans rentrer dans quelque chose de politique, c’est un message positif!





Comment avez-vous vécu cette année un peu particulière ? Comment concevez-vous l’année 2021 ?


2020 ça m’a bien cassé les couilles! On va pas marronner parce que tout le monde a été touché mais on a quand même annulé une tournée avec 40 dates. Grosse année 2020 qui était préparée avec un premier marché disponible en plus des soirées.

On sait que cet été on va pouvoir faire des events, en attendant on va se concentrer sur un label, un merch et un média!

On cherche aussi un spot avec des actions culturelles pour faire la liaison avec des gens qui nous donnent de la force, incluant des actions culturelles, cours de mix, cours de MAO et cours de danse. On aimerait connecter la scène locale Marseillaise avec la scène internationale (Uganda, Brazil). lier ça avec un label et pousser la scène.


Choppe leurs dernières playlists Spotify ici


Vous avez (comme Radio Loubard) un fort attachement à Marseille et à sa culture. Qu’est ce qui vous fait vous sentir aussi bien à Marseille ? Comment pouvez- vous vous identifier à cette ville ?


Marseille c’est une hyper belle ville, si tu la comprends tu peux que l’aimer, c’est un vortex Marseille, il y a des côtés positifs et négatifs, mais elle est tellement belle.

Marseille c’est le Swag, Marseille dans 2-3 ans y a un truc spécial. Faut juste que la ville se débloque un peu sur certaines mentalités...



Pourquoi la musique jouée à une Maraboutage se marie aussi bien à une partie de la culture marseillaise ?


Parce que c’est quelque chose qui a toujours été là! Marseille c’est un nombre immense de communautés, qui apportent énormément de choses et les musiques (zouk, dombolo, bailey funk, dancehall, brésilienne) ont toujours été là mais dans des endroits différents, on l’a amené d’une autre manière, le spectre est large, le public aussi.


Même si vous êtes physiquement loin de votre public actuellement, si vous deviez leur transmettre la même énergie que lors de vos soirées, que souhaiteriez-vous leur dire aujourd’hui?


Gardez le courage! Dans tous les cas, le jour où ça repart, ça sera plein de bonnes choses,

un jour ça s'arrêtera. Nous le collectif on sera là pour vous faire oublier. Courage, on vous a balancé la playlist Spotify et il y en aura d’autres. Garder le courage et la tête haute, le côté positif de tout et le moral. On vous aime fort !




40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Join my mailing list
  • White SoundCloud Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon