Rechercher
  • cesarloubard

#TrustCarmen&Raika : Movies Selection

Quand je pense au cinéma, je vois une idéalisation du rêve, un accès à l'évasion, une porte d'entrée vers le voyage et une autre vision de ce qu'est la réalité. J'imagine le cinéma comme un outil indispensable à l'humain, comme une force capable d'abreuver ce qui ont soif de savoir et qui ont peur de rien connaitre. Comme si une vision scénarisée du monde était plus satisfaisante que la réalité, paradoxe troublant mais tellement représentatif de la nature humaine. Depuis toujours, le divertissement, le spectacle et les histoires d'amour ou de guerre ont renforcés la pensée commune, permettant à la réalité de se soulager un temps au profit du rêve.

Le cinéma est une émotion nécessaire à notre quotidien trop souvent monotone en journée mais qui, enfin le soir venu, ouvre une petite fenêtre sur le voisin d'a côté, sur les passantes oubliées, ou sur le paysage fantastique d'un monde imaginaire. C'est une tentation auquel l'esprit résiste rarement, comme attiré par l'inconnu et rassuré par la fiction.


Raika et Carmen ont grandit dans le cinéma et nous proposent aujourd'hui 3 films qui les ont spécialement marqués et qu'elles souhaitaient nous faire partager aujourd'hui.

Sincèrement, l'article s'appelle #TrustCarmen&Raika et lorsque l'une porte le nom d'un opéra et l'autre celle d'une caste hindoue de semi-nomade au Rajasthan indien, l'invitation au rêve vous est présenté de la plus belle des manières. Alors une fois de plus, laisser la réalité se soulager un peu et faites confiance à Raika et Carmen, acceptez l'invitation avec tendresse et rappelez vous qu'ailleurs est un mot plus beau que demain.


Carmen & Raika : 6 Movies 4 Radio Loubard



#StartbyTrustinRaika


Peau d’Âne par Jacques Demy (1970)

Je suis une grande fan du cinéma français de toutes les époques, je tiens donc absolument à en mettre un dans ma liste. J’ai hésité avec Les Demoiselles de Rochefort, mais Les costumes et l’univers de Peau d’Âne m’ont trop marquée. J’ai saigné ce film chez ma grand-mère au moins 90 fois! Cette robe couleur du ciel j’en ai rêvée ahah! J’ai toujours aimé les contes et je trouve celui-là parfait d’un point de vue esthétique. 

Simples Secrets par Jerry Zaks (1996) DiCaprio est une icône pour notre génération. Et là, on le retrouve avec Robert De Niro et Meryl Streep qui sont eux-mêmes de sacrées références en matière de jeu. C'est déjà un assez bon argument pour voir ce que ça vaut je pense, d’autant qu’un film c’est d’abord une histoire (évidemment), et celle-là est quand même vachement bien, mais pour moi un film c’est surtout des acteurs, et là j’ai été servie! Simples Secrets fait partie des films que j’ai découverts en faisant mes propres recherches (merci Megaupload). Avec Basketball Diaries, ce sont les premiers drames  que j’ai regardés. Je me souviens avoir été absorbée par le jeu des acteurs et, seule devant mon écran, avoir été émue d’une façon toute nouvelle. J’avais l’impression de découvrir des pépites que personne ne connaissait. Hahaha, Que dalle! On était sur des bons classiques, mais j'étais encore assez jeune... Je garde en tous cas aujourd’hui un souvenir très fort de ce que je ressentais à cette époque-là, le revoir c'est comme une madeleine de Proust.

Tokyo Godfather par Satochi Kon (2003) J’ai toujours adoré le cinema d’animation et particulièrement les mangas. Avant, je pensais que c’était parce que j’étais jeune, puis en fait non (ou alors encore une gamine, mais peu importe), je suis une grande fan de ce cinéma-là, je trouve même que c’est le cinema de notre génération. 


Tokyo Godfather m’a particulièrement marquée. C’est une histoire basée sur l’amour très différente de ce qu’on a l’habitude de voir. Comme souvent dans les mangas, il y a de l’amitié, de l’attachement et beaucoup beaucoup de bienveillance. Il se crée une bulle d’air et d’amour dans un monde de souffrance avec des personnages si proches et éloignés à la fois. C’est hyper moderne et j’ai aimé découvrir leurs histoires et leurs constructions à la fois complexes et complémentaires. C’est ce qui donne au film toute sa profondeur, en plus des petits Haiku place par ci par là qui font plaisir, ça me donne d'ailleurs envie de le revoir.




#ThenTrustCarmen


Sheherazade de Jean-Bernard Marlin (2018)


Un pote m’a conseillé de le regarder et j’ai pris une grosse claque, j’aime tout dans ce film, il n'est pas prétentieux et ça fait du bien ! Pour moi c’est un sans faute. Il est juste, il est fort. C’est de la bombe ! À voir absolument



Whiplash de Damien chazelle (2014)

Ce film est hyper connu mais j’étais obligée de le mettre ! Je suis allé le voir 3 fois au cinéma quand il est sorti, je suis tombé amoureuse de l’acteur haha et puis la réalisation est ouf et la bande-son est à tomber, t’es à fond du début à la fin, tu vis l’histoire avec le personnage à 100%. C’est un des films qui m’a le plus marquer et qui m’a donner envie de commencer a m’intéresser vraiment au cinema.



Perfect Blue par Satoshi Kon (1998)

C’est le premier film de Satoshi Kon ( Paprika) Je suis une fan de film d’animation et ce film est incroyable. On se retrouve plongé dans un thriller schizophrénique, une histoire sordide et perturbante, le film est rythmé et ne laisse aucun répit aux spectateurs. Ça a été un gros coup de cœur pour moi.



Pour la petite anecdote, il y a une scène super connue de la baignoire dans le film « Requiem For a Dream » qui a été reproduite à partir d’une scène de Perfect Blue) 










177 vues
Join my mailing list
  • White SoundCloud Icon
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon