Rechercher
  • annabreton

#Violetteandco : The Message (Paris)

Pour savoir qui l'on est, ce que l'on est, il faut pouvoir se reconnaître dans un.e autre. En se projetant dans quelqu'un, quelque chose, comme en miroir, on trouve des mots, des réalités pour se qualifier et ainsi, pour exister. Ne pas poser de mots sur une réalité, c'est la faire exister à moitié, dans une vérité tronquée, incomplète. Hélas, la culture visuelle dominante est loin de représenter tout le monde, de permettre à tout à chacun.e de se reconnaître. Car pour se reconnaître, il faut qu'intervienne une rencontre. Quoi de plus riche que la rencontre : elle ouvre des réalités, des portes, des discussions, et une foule de réponse sur soi, et sur le monde. Car l'identité ne peut pas se vivre uniquement face à soi-même, c'est également une reconnaissance de l'autre, et ces deux pôles se co-construisent mutuellement. "Les représentations c’est ce qui nous a manqué dans notre construction en tant que lesbienne. Avoir des représentations c’est pouvoir s’imaginer un vécu, des possibilités."


On pourrait se dire de prime abord que la problématique de représentation lesbienne est proche à toute la communauté LGBTI+, et bien que l'enjeu existe au sein de toute les communautés queer, la question est d'autant pour présente chez les lesbiennes. "Une des problématiques principales du lesbianisme dans la communauté LGBT c’est l’invisibilisation."


Le contexte politique est sombre et les droits des minorités sont largement compromis. Il n'est plus nécessaire de prouver l'utilité des librairies : des livres pour éduquer, pour faire rêver, voyager et vibrer.


Il ne devrait plus être nécéssaire de justifier l'existence et l'importance d'une librairie comme Violette and Co: "Nous avons simplement à cœur de proposer des livres féministes et LGBTI+, dans un contexte politique incertain, où nos droits sont encore constamment débattus."


Parce qu'on a toustes le droit de poser des des mots sur nos réalités, de rêver de différentes perspectives, de lire des amours qui ressemblent au nôtre, de se retrouver dans l'héroïne ou le protagoniste.


Aider nous à sauver Violette and Co. Son existence est fondamentale : s'il vous plaît, faites des dons.


Lien dans la bio de leur instagram : @violetteandco.librairie





Anna: Salut la team de Violette & Co ! On est trop heureux.ses de vous avoir ici avec nous! Est-ce que vouspouvez vous présenter un peu?

Salut Radio Loubard, merci beaucoup de nous accueillir ! Nous sommes un collectif de femmes, féministes et lesbiennes d’horizons différents (librairie, édition, communication, milieu associatif, BTP) qui s’est mobilisé depuis janvier 2022 à l’annonce de la fermeture définitive de Violette and Co, la première librairie féministe, lesbienne et LGBTI+ de France. Il était impensable pour nous que cette librairie disparaisse donc nous avons créé uneassociation, Violette and Coop, et une campagne de financement participatif sur Helloasso “Ensemble, réouvrons Violette and Co !” pour organiser la reprise de la librairie et la réouvrir au plus vite !


Anna : Qu’est-ce qui vous a donné envie de reprendre Violette ?

Ça faisait plusieurs années que les fondatrices de Violette and Co, Catherine Florian et Christine Lemoine, voulaient partir à la retraite et cherchaient des repreneuses pour la librairie. On avait entendu dire que plusieurs projets de reprise avaient été présentés, on suivait ça de loin tout en rêvant de la reprendre (n’est-ce pas le rêve de toutes les personnes LGBTI+ ?), et en janvier on a reçu leur newsletter disant que la librairie allait fermerdéfinitivement le 12 février 2022, sans espoir de reprise, et là on s’est dit : go. On était deux à la base, Léa et Loïse, on avait pas mal travaillé dans l’édition, on était très attachées à la librairie et engagées dans les milieux féministeset lesbiens.

En tant que lesbiennes et personnes LGBTI+, on a déjà si peu de lieux dans lesquels on peut trouver des livres qui nous parlent, qui nous représentent, de lieux culturels et de lieux de sociabilité à Paris et en France, c’était hors dequestion que cette librairie disparaisse. Tout est parti d’un échange de messages suite à l’annonce de la fermeture de cette librairie emblématique : “On nepeut pas laisser ce lieu disparaître, il faut qu’on s’organise ! Viens, on monte une coopérative”.


En quelques semaines seulement, nous nous sommes organisées, nous avons créé l’association Violette and Coop afin de permettre la réouverture de Violette and Co sous forme d’une librairie-café coopérative. Depuis, noustravaillons bénévolement et d'arrache-pied pour donner vie à ce projet passionnant et essentiel !





Anna: Pourquoi est-ce que Violette & Co ce n’est pas une simple librairie? Qu’est-ce que ça représente ?


Violette and Co, c’est bien plus qu’une simple librairie. Tout d’abord, c’est une librairie assez particulière, puisqu’elle propose un catalogue féministe, lesbien, LGBTI+ de qualité et quasi exhaustif qu’on ne trouve pas ailleurs : il s’agit de la première et d‘une des seules librairies féministes, lesbienne et lgbti+ en France. A la réouverture de Violette and Co, nous comptons proposer un espace café au sein de la librairie, afin d’en faire un espace de sociabilité dans lequel il fera bon s’attarder.

Anna: Quelles sont les valeurs de Violette & Co ?


La nouvelle librairie-café Violette and Co s’inscrit dans la continuité de la librairie fondée par Catherine Florian etChristine Lemoine : elle affiche des valeurs résolument féministes, lesbiennes et LGBTI+. Nous souhaitons également rester une librairie de quartier où chacun·e se sent bienvenu·es.L'accessibilité est également clé dans notre projet : nous allons aménager notre nouveau local pour le rendre accessible aux personnes à mobilité réduite et aux familles avec poussettes.


La librairie est ouverte à toutes et à tous, il n’y a pas de videur à l’entrée ! Nous avons simplement à cœur de proposer des livres féministes et LGBTI+, dans un contexte politique incertain, où nos droits sont encore constamment débattus.



Anna: Si vous deviez donner 5 mots pour décrire la librairie, lesquels seraient-elles?

Accessible, Chaleureuse, Féministe, Lesbienne et LGBTI+ !

Anna: Qu'est-ce-que vous voudriez apporter de nouveau à ce projet ?


Nous sommes extrêmement admiratives du courage et de la volonté dont Catherine et Christine ont fait preuve depuis l’ouverture de la librairie en 2004. En dépit des réactions lesbophobes du milieu du livre et des banques (toutes ont refusé de leur accorder un prêt, à l’exception du crédit coopératif !), elles ont réussi à ouvrir Violetteand Co, à la maintenir et la développer durant 18 ans. Nous avons à cœur de maintenir un lien fort avec Catherine et Christine et nous souhaitons perpétuer l’esprit du lieu. La principale nouveauté sera le local : en effet, l’ancien local au 102 rue de Charonne est en travaux pour 2 ans et n’est donc plus occupable. Nous recherchons un local dans l’Est Parisien.


En terme de catalogue, nous allons reconstituer le fonds de livres de Violette and Co mais nous souhaitons également l’élargir en donnant une place plus importante aux ouvrages jeunesse, jeunes adultes, BDs, mangas et en développant le fonds existant sur l’antiracisme notamment.


Anna: Pour est-ce que c’est important aussi de parler de culture lesbienne, et pas simplement de “culture queer”ou LGBT généralement?


Une des problématiques principales du lesbiannisme dans la communauté LGBT c’est l’invisibilisation. Aujourd’hui particulièrelment dans les pays anglophones, les lesbiennes preferent le terme queer et gay, à cause de la lesbophobie interiorisée. Ce mot est encore trop perçu comme une insulte ou comme un terme dévalorisant. C’est pour cela que nous le mettons au premier plan !

Anna: Pourquoi est-ce que c’est important pour la communauté lesbienne d’avoir un lieu comme Violette & Co?


C’est important pour la communauté lesbienne d’avoir des lieux, hors milieux festifs, pour se retrouver. On a besoinde plus de lieux, c’est pour ça que c’est important que Violette and Co puisse réouvrir au plus vite.


Anna: Pourquoi est-ce que même les personnes qui ne sont pas lesbiennes ou queer, doivent faire attention à ce projet ?


La librairie sera accessible à toutes et tous, nous voulons montrer que les écrits féministes et lesbiens ne sont pas des écrits de niche et qu’il faut leur donner une place importante car la production ne cesse d’augmenter et il faut aussi rendre visible les écrits qui pendant longtemps ont été invisibilisés.


Anna:Qu’est-ce qu’on peut faire pour vous aider à sauver Violette & Co?


Rien n’est encore joué : nous n’avons à ce jour aucune certitude que Violette and Co pourra réouvrir. Une campagne de financements participatifs HelloAsso est en cours avec un objectif de 150 000 euros, pour racheter le fonds de commerce, aménager le nouveau local et reconstituer le catalogue. Chaque don compte !


Nous avons également des besoins ponctuels en bénévolat : vous pouvez nous suivre sur Instagram@violetteandco.librairie et sur Facebook Librairie Violette and Co !


Anna: Si vous aviez eu plus de représentation est-ce que ça aurait changé quelque chose pour vous?


Bien sur, les représentations c’est ce qui nous a manqué dans notre construction en tant que lesbienne. Avoir des représentations c’est pouvoir s’imaginer un vécu, des possibilités.


Chez Violette and Co c’est ce qu’on veut faire, donner de la visibilité : une librairie qui mette en avant la richesse des écrits féministes et lesbiens et qui les fasse connaître au grand public, des rencontres littéraires avec des autrices engagées et enfin, un espace café au sein de la librairie pour en faire un lieu où il fait bon s’attarder, un lieu de rencontres et d’échanges personnels et politiques.






Anna: C’est quoi selon vous le rôle social d’un espace comme violette en co ?


Un espace pour créer du lien, pour transmettre, avec Violette and co nous avons un rôle de passeuses. La quasi absence de bars et lieux de vie lesbiens est révélatrice d’une part de l’invisibilité des lesbiennes dans la ville mais aussi dans la société. C’est pour cela que nous mettons un point d’honneur à ce que la librairie Violette and Co réouvre en tant qu’espace de sociabilité pour toute la communauté lesbienne et LGBTI.


Anna: Autre chose à rajouter?


L’existence d’une librairie comme Violette and Co est primordiale : il faut absolument qu’on se mobilise pour permettre sa réouverture, faites passer le mot !



17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout